Agenda partagé

Le 30 septembre 2020

Soutenance de thèse de Sabrine BAIR

Évaluation de l'impact de l'utilisation des technologies d'information et de communication l'agriculteur en Afrique: Cas de la téléphonie mobile

Soutenance de thèse de Sabrine BAIR

Résumé de la thèse en français

Cette thèse a comme objectif de mettre l'accent sur l'apport des technologies d'information et de communication TICs et précisément le téléphone mobile en Afrique. L'Afrique est le continent le moins développé, qui souffre de pauvreté, d'un manque d'infrastructure essentielle, des problèmes de famine, des taux les plus élevés d'analphabétisme et d'accès limité aux services financiers... Par ailleurs, des organismes internationaux tel que la banque mondiale estime que l'expansion de l'adoption de la téléphonie mobile représente une opportunité de surmonter une partie de ses obstacles à travers des utilisations innovantes dans le monde rural qui souffre davantage de ces barrières physiques. L'objectif de cette thèse est d'estimer l'impact de l'usage de ses services via le téléphone portable dans le secteur agricole. Afin de tirer des conclusions sur leurs bénéfices et pouvoir les quantifier, pour apporter des recommandations aux autorités publiques, privées et des organisations associatives afin de mettre en place des services adaptés aux besoins de la population. Dans un premier temps, il est question d'analyser l'impact des services d'information marchés via les TICs sur les profits des cultures rentières dans un cadre théorique qui rapporte et explique les interactions entre les agents du marché et l'agriculteur. On retient de ce modèle que la conception de l'information diffusée est importante pour ne pas affaiblir le pouvoir de négociation des fermiers. En outre, il est important de ne pas négliger le savoir-faire des fermiers en marketing et gestion de leur stock de production qui doit être accompagné par ces services. Le deuxième chapitre permet de tirer des résultats sur le plan empirique. En effet, il est question d'estimer l'impact de cette information reçue sur les revenus et les profits des agriculteurs. En conduisant une expérience randomisée contrôlée au Burkina Faso, afin de quantifier l'impact des services d'information marchande via le téléphone portable sur le prix, chiffre d'affaire reçus par les producteurs du sésame. D'autres aspects sont mis en jeu à savoir la diffusion de l'information d'une part et son utilisation d'autre part. En moyenne, l'information reçue permet aux agriculteurs d'augmenter leur prix de 4% et leur chiffre d'affaire de 17%. En plus de la conception d'information d'autres aspects se manifestent à savoir la compliance imparfaite, dont les principales causes sont l'analphabétisme, des problèmes d'insécurité et le besoin d'installations réseau adaptés pour profiter de ces services à grand échelle. En effet, on constate que 48% de la population à qui le service était offert ne l'ont pas utilisé, donc des questions sur l'efficacité de tel service via SMS peut être limitée. Le troisième chapitre aborde la question de l'accès aux services financiers sur lesquels les TICs constituent un enjeu primordial pour remédier à leurs défaillances. L'accès à ses services dans les pays africains se limite à moins de 10% de la population africaine. Une des innovations des TICs dans ce secteur est le mobile Money. Ce chapitre analyse l'impact des TICs sur les services financiers et banquier via le mobile money, en prenant l'exemple des ménages malgaches. A travers l'analyse empirique des données de l'enquête FinScope Consumer au Madagascar au 2015, on conclue que le mobile money constitue un substitut des outils de transfert d'argent traditionnels, couteux et parfois risqués et permet d'augmenter les fréquences des transferts et les montants envoyés. Cependant, les services proposés par le mobile money se limitent au transfert d'argent ou les paiements de factures Or la population africaine a besoin des services banquiers pour financer leurs investissements, des comptes d'épargne et des services d'assurance. D'où le besoin d'un développement des services du mobile money et d'une transition d'un outil de transfert ou de paiement à un service banquier complet.

Résumé de la thèse en anglais

The objective of this thesis is to capture the contribution of information and communication technologies (ICTs) and specifically mobile phones in Africa. As the least developed continent, Africa suffers from poverty, lack of essential infrastructure, problems of famine, the highest rates of illiteracy and limited access to financial services. International organizations such as the World Bank argues that the expansion of mobile telephony adoption represents an opportunity to overcome some of the obstacles in Africa through innovative uses in the rural world which suffers more from physical barriers. We focus on estimating the impact of the innovative uses of mobile phone services in the agricultural sector. I will draw conclusions on the benefits of mobile phone services, quantify them, and provide recommendations to public and private authorities and organizations in order to set up services adapted to the populations' needs. The first chapter analyses the impact of market information services via ICTs on the profits of cash crops in a theoretical framework. This chapter explains the interactions between market agents and the farmer. From this analysis, we conclude that the design of the information dissemination is important so as not to weaken farmers' bargaining power. Furthermore, it is important not to neglect the farmers' know-how in marketing strategies which can be accompanied by market information services. The second chapter provides empirical results. It estimates the impact of the information received on farmers' incomes and profits. A randomized controlled experiment was conducted in Burkina Faso to estimate the impact of market information services via mobile phones on the price and turnover received by sesame producers. Other aspects were analysed, namely the dissemination of market price information on the one hand and its uses on the other. On average, the information received enables farmers to increase their prices by 4% and their turnover by 17%. In addition to the design of information, there are other aspects, namely imperfect compliance, which can be caused by technical problem on the assignment of the treatment or farmers behavior caused by illiteracy, or problems of insecurity and network facilities adapted to take advantage of these services on a large scale. Indeed, it is noted that 48% of the population to whom the service was offered did not use it, so questions about the effectiveness of such a service via messages SMS may be limited. The third chapter addresses the issue of access to financial services, where ICTs are an opportunity to address their underdevelopment. Access to the financial sector in African countries is very limited - it does not exceed 10% of the population. One of the innovations of ICTs in this sector is mobile money. This chapter analyses the impact of ICTs on financial and banking services via mobile money, taking the example of Malagasy households. Through an empirical study of the 2015 Finscope survey in Madagascar, it is concluded that mobile money is a substitute for traditional, expensive and sometimes risky services of money transfer and allows to increase frequency of the transfers and the transfers' amount. However, the services offered by mobile money are limited to money transfers or bill payments. The population needs bank services to finance their investments, savings accounts and insurance services. Therefore, there is a need to further development of mobile money services in order to evolve from a transfer or payment tool to a complete banking service allowing, in addition to sending money, credit and savings services and insurance.

Titre anglais : Assessing the impact of information and communication technologies use' on the agricultural sector in Africa: The case of mobile phones
Date de soutenance : mercredi 30 septembre 2020 à 14h00
Adresse de soutenance : 60 Boulevard Saint Michel 75006 Paris - L.116
Directeur de thèse : Pierre-Noël GIRAUD

> plus d'informations sur le site dédié Soutenance de thèse de Sabrine BAIR - MINES ParisTech

Voir tous les événements

Partager

actualité

Employabilité des diplômés

Formation Employabilité des diplômés Dans l'édition 2020 du Global Employability University Ranking , publiée le 19 novembre…
> En savoir +

Lutte contre la pandémie de coronavirus

Formation Lutte contre la pandémie de coronavirus Vous trouverez sur cette page les dernières consignes en…
> En savoir +

Mike Pereira, docteur MINES ParisTech, sur le podium !

Formation Mike Pereira, docteur MINES ParisTech, sur le podium ! Son travail de thèse lui a permis de participer à la finale…
> En savoir +

Félicitations à Stefano Cassano

Formation Félicitations à Stefano Cassano La 55 e conférence internationale sur…
> En savoir +

Formation doctorale :

Formation Formation doctorale : "IDEAL", la nouvelle offre… « Pour la première fois, on se positionne au niveau du doctorat…
> En savoir +

+ Toutes les actualités

téléchargement

découverte

 

Voir l'agenda des formations et autres actualités

 

Consultez régulièrement les offres de formation

p_l_a_n_d_u_s_i_t_e
Mentions légales efil.fr © 2014 MINES ParisTech